Après le discours d’ouverture du SGM du MAEP, toutes les autorités accompagnées des invités et la population présente à cette cérémonie se sont dirigés sous la direction du Directeur du Centre et du Directeur Général de l’INRAB vers le dispositif mis en place pour ces trois jours. La visite du terrain a démarré par quelques installations des antennes présentes au CRA-Sud, la visite des stands du CNS-Mais et ceux du CRA Sud. 

 

STANDS CNS MAÏS

Sur le site du nouveau Centre National de Spécialisation sur le Maïs, la délégation a eu droit à visiter le stand du CNS-Mais ou un exposé sur les objectifs de ce nouveau Centre et ces acquis a été fait par monsieur TOUKOUROU Mouissou. Il a informé les visiteurs sur les différentes variétés en vulgarisation mis au point au niveau du centre avec la collaboration avec d’autres structures de recherche telle que l’IITA. Les fiches techniques informatives sur les caractéristiques de chaque variété étaient disponibles. Un accent particulier a été mis sur les variétés qui répondent aux préoccupations de l’heure telles que les variabilités climatiques. Des posters sur certains acquis du CNS-Mais ont été également exposés et ont été objets de curiosité par les visiteurs.

 

STANDS CRA-SUD

La visite des acquis du CRA-Sud a commencé par la visite du germoir de bananier ou le doyen LOKOSSOU Bernardin responsable du sous-programme bananier du Centre de recherches  Agricoles pour les Plantes Pérennes (CRA-PP) à la retraite a fait un exposé du germoir et le cadre dans lequel il a été installé sans oublier les avantages  de la production de la banane plantain. Il a également  insisté sur les avantages des techniques de multiplication rapide. De ce germoir la délégation s’est rendue sur le site prévu pour d’autres acquis du Centre. 

Le stand de la forêt et de l’écotourisme a été visité. Les efforts fournis par le Centre pour protéger la forêt de Niaouli depuis sa création a été montrée avec les  résultats de quelques travaux de recherche effectués par les étudiants venant de tous les horizons. Il a été exposé aussi des objets saisis par des braconniers en croisade dans cette forêt tels que les pièges, les fusils de chasses, des fagots de lianes utilisés pour des œuvres d’arts.

 

Le second stand réalisé pour le compte du CRA-Sud a commencé a été celui du stand des ressources phytogénétiques animé par son responsable Monsieur ALY Djima. Il a quant à lui  montré toutes les accessions récoltées sur le territoire national suite aux activités d’un projet de recherche sous financement du PPAAO et a expliqué pourquoi la réalisation d’une telle collection qui est patrimoine à sauvegarder.

La visite de troisième stand du CRA-Sud a été celui du Sous-Programme Amélioration Phytiatrique (SPAP) dirigé par le Docteur AFFOKPON Antoine où des plants à effet pesticide comme le crotalaire, la moutarde et l’hyptis, des accessions de Egusi appartenant à 3 espèces en station et dans la serre, des légumineuses à graines, des cultures sur sol infesté par les nématodes et dans les serres sur des cultures sur sol infestées de nématodes avec des plants soumis à divers moyens de lutte contre les nématodes et des plants non traités ont été exposés. Des suspensions contenant différentes espèces de nématodes à différents stades de développement et des produits de récolte attaqués par les nématodes ont été visitées.  Des explications ont été régulièrement données aux visiteurs pour assouvir leur soif de curiosité.

Le quatrième stand a été celui du sous-programme recherche rizicole dont le responsable est monsieur AKAKPO Cyriaque. Ce stand a été animé pour toute l’équipe du sous-programme de recherche. Sur ce stands tous les acquis de ce sous-programme ont été exhibés ainsi les différentes l’on pouvait voir les variétés de riz de bas-fonds et de plateau toutes présentées avec les fiches techniques mettant en exergue potentialités.

Le sixième stand a été celui des cultures fruitières, le café et le cacao qui est une antenne du CRA-PP basé à Niaouli. Il a été animé par TOSSOU Christophe responsable du sous-programme. Ce sous-programme s’occupe des fruits tels que l’ananas, la banane, la café, le cacao. Pour ce stand des séances de dégustation du café Niaouli ont été également organisées.

Le cinquième stand a été animé par monsieur ALLAGBE Marcellin chef sous-programme racine et tubercules. Il a montré à la par le SGM l’effort de son sous-programme et les différents acquis obtenus. Ces acquis sont relatif à l’usage des vitro plants et les différents articles scientifiques publiés dans les revues scientifiques nationales et internationales. Des racines vivantes performantes issues des vitro plants ont été exposées au public.