ATELIER SUR LE SUIVI EVALUATION DU PROJET DE "PROMOTION DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (PSTAD)".

 

Le Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA) collabore avec d’autres partenaires en vue de développer et de promouvoir plusieurs programmes importants portant sur la recherche agricole et le renforcement des capacités sur le continent. Ces programmes  sont parfaitement en phase avec le Pilier 4 du PDDAA (NEPAD). Le projet de « promotion de la science et de la technologie pour le développement agricole en Afrique » (PSTAD)  fait partie de ces initiatives.

 

Le FARA a reçu une subvention de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour l’exécution du projet PSTAD sur une période de sept ans. Cette subvention apporte un appui financier à deux initiatives régionales du FARA à savoir RAILS et DONATA, en fonction des demandes de ses parties prenantes. Le PSTAD a deux objectifs généraux (i) Renforcer les capacités en gestion des connaissances au sein des systèmes nationaux participants en Afrique ; (ii) Établir des voies de diffusion des technologies améliorées et des pratiques agricoles sur le continent. L’objectif est d’augmenter la production agricole et de contribuer ainsi à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans les pays bénéficiaires et l’Afrique en général.

 

Le PSTAD est exécuté par le FARA en collaboration avec les trois organisations sous-régionales que sont le CORAF / WECARD, l’ASARECA et  la SADC-FANR et mis en œuvre par les SNRA. La couverture régionale du projet s’établit comme suit : DONATA est mis en œuvre dans 24 pays dont 14 dans l’espace CORAF/WECARD, 6 dans l’espace ASARECA et 4 dans l’espace SADC/FANR. En outre, le RAILS couvre 34 pays dont 19 dans l’espace CORAF/WECARD, 9 dans l’espace ASARECA et 6 dans l’espace SADC-FANR.

 

Afin d’améliorer la gestion de cette initiative régionale, le FARA a demandé au NRI d’appuyer le  Suivi et Évaluation du projet. Dans cette optique, le NRI a élaboré en 2011 un Plan de Gestion du Rendement (PMP) pour le projet. Des ateliers ont été organisés en vue de peaufiner le PMP et de le rendre opérationnel dans les sous-régions de l’ASARECA et de la SADC.  Ce PMP a été présenté aux points focaux (PF) des pays de la sous-région de l’ASARECA lors de deux ateliers qui se sont tenus du 21 au 25 mars et du 13 au 17 juin et aux points focaux de la sous-région de la SADC au cours d’un atelier qui s’est tenu du 6 au 8 juillet à Pretoria.  

 

Dans la sous-région du CORAF/WECARD de telles réunions n’ont pas pu se tenir pour un certain nombre de raisons. Malgré la participation des points focaux de la sous-région à l’atelier qui s’est tenu du 1 au 5 octobre 2012 à Mwanza en Tanzanie, il reste d’importants défis à relever en termes de planification, de suivi et évaluation. Les outils de suivi et évaluation mis au point par le NRI pour le projet ne sont pas encore pleinement opérationnels. Cette situation a entravé la documentation des réalisations du projet. L’opérationnalisation de ces outils de S+E revêt une importance capitale du fait que le projet est dans sa dernière année de mise en œuvre et qu’il est urgent de consolider ses réalisations.  Pour remédier à cette situation, l’équipe de coordination du projet a recommandé lors de sa dernière mission au CORAF/WECARD en décembre 2012, l’organisation d’une consultation régionale portant sur les questions de S+E d’ici février 2013.