CONTEXTE

Suite à l’identification des domaines prioritaires de recherche et de développement relatifs à la gestion des ressources naturelles à travers une étude de référence qui a été validée par les acteurs de la région, le CORAF/WECARD, en collaboration avec la Banque Mondiale a lancé un appel à proposition de notes conceptuelles et par la suite des propositions liées au thème :« Gestion durable des terres et des eaux et le Changement Climatique » et le sous thème : « Gestion durable des terres et des eaux et l’adaptation au Changement Climatique ». Le processus d’évaluation a abouti à l’approbation d’un total de quatre (4) projets pour financement par le Conseil d’Administration du CORAF/WECARD au cours de sa session tenue en Décembre 2012 à Dakar au Sénégal. Parmi ces quatre projets, il y a le projet « Développement et promotion de la gestion intégrée de la fertilité des sols à travers un système amélioré de production adapté pour accroître la productivité des principales cultures vivrières du Bénin, du Togo et du Burkina Faso » en abrégé « Gestion intégrée de la fertilité des sols au Bénin, au Togo et au Burkina Faso» proposé par les équipes de chercheurs du Bénin, du Burkina Faso et du Togo.

Ce projet vise à mettre au point et à promouvoir des techniques de gestion efficiente  de la fertilité du sol et de conservation de l’humidité du sol pour accroître la productivité des principales cultures vivrières du Bénin, du Togo et du Burkina Faso, dans un contexte de changement climatique, en s’appuyant sur les innovations existantes, à travers un système amélioré de production adapté aux conditions de chaque zone agroécologique. Il cible les groupes de producteurs de cultures vivrières, vulnérables (hommes et femmes) du Bénin, du Togo et du Burkina Faso. Les bénéficiaires du Projet sont notamment les organisations de producteurs, les services publics et privés d’encadrement du monde rural, les petites et moyennes entreprises de transformation ou de commercialisation des spéculations ciblées, de même que les consommateurs de ces produits et les commerçants d’intrants agricoles et les institutions de recherche agricole du Bénin, du Togo et du Burkina Faso.

Le projet a été lancé les 5 et 7 décembre 2013 et une étude sur la situation de base dans les zones d’intervention du projet au Togo a été réalisée. De même, des points focaux ont été identifiés dans chacune des zones d’intervention du projet et un dispositif d’intervention reposant sur un certain nombre d’acteurs de terrain a été mis en place.

Pour permettre une compréhension harmonisée de la démarche de mise en place des plates formes d’innovation, il est prévu cette rencontre dont l’objectif est de permettre à l’ensemble des acteurs de terrain de convenir sur une stratégie commune d’intervention dans la mise en place et l’animation des plates formes d’innovation. Les présents termes de référence sont donc élaborés à cet effet.

 

OBJECTIFS DE L’ATELIER ET RESULTATS ATTENDUS

L’objectif poursuivi est d’améliorer l’efficacité de l’exécution des activités du projet et partant l’atteinte des objectifs. De façon spécifique, la formation qui est envisagée devra permettre de renforcer les compétences de l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet sur l’approche chaîne de valeur, la stratégie de mise en place des plates formes d’innovation et la question du genre.

Résultats attendus de l’atelier

 

L’atelier devra permettre aux participants de :

Ø  avoir la même compréhension de l’approche chaîne de valeur

Ø  adopter la même stratégie pour la mise en place des plates formes d’innovation ;

Ø  être sensibilisés sur la question du genre pour assurer sa prise en compte dans la mise en place des plates formes d’innovation ;