ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET:

Gestion intégrée de la fertilité des sols au Bénin, au Togo et au Burkina Faso

Relais de la Caisse, Lomé –    6 – 7 Décembre 2013

------------------------------------------------------------------------------------------------------

TERMES DE REFERENCE

 

 

1. CONTEXTE

Suite à l’identification des domaines prioritaires de recherche et de développement relatifs à la gestion des ressources naturelles à travers une étude de référence qui a été validée par les acteurs de la région, le CORAF/WECARD, en collaboration avec la Banque Mondiale a lancé un appel à proposition de notes conceptuelles et par la suite des propositions liées au thème :« Gestion durable des terres et des eaux et le Changement Climatique » et le sous thème : « Gestion durable des terres et des eaux et l’adaptation au Changement Climatique ». Le processus d’évaluation a abouti à l’approbation d’un total de quatre (4) projets pour financement par le Conseil d’Administration du CORAF/WECARD au cours de sa session tenue en Décembre 2012 à Dakar au Sénégal. Parmi ces quatre projets, il y a le projet « Développement et promotion de la gestion intégrée de la fertilité des sols à travers un système amélioré de production adapté pour accroître la productivité des principales cultures vivrières du Bénin, du Togo et du Burkina Faso » en abrégé « Gestion intégrée de la fertilité des sols au Bénin, au Togo et au Burkina Faso» proposé par les équipes de chercheurs du Bénin, du Burkina Faso et du Togo.

Ce projet vise à mettre au point et à promouvoir des techniques de gestion efficiente  de la fertilité du sol et de conservation de l’humidité du sol pour accroître la productivité des principales cultures vivrières du Bénin, du Togo et du Burkina Faso, dans un contexte de changement climatique, en s’appuyant sur les innovations existantes, à travers un système amélioré de production adapté aux conditions de chaque zone agroécologique. Il cible les groupes de producteurs de cultures vivrières, vulnérables (hommes et femmes) du Bénin, du Togo et du Burkina Faso. Les bénéficiaires du Projet sont notamment les organisations de producteurs, les services publics et privés d’encadrement du monde rural, les petites et moyennes entreprises de transformation ou de commercialisation des spéculations ciblées, de même que les consommateurs de ces produits et les commerçants d’intrants agricoles et les institutions de recherche agricole du Bénin, du Togo et du Burkina Faso.

Le projet est d’une durée de 24 mois, et son budget pour les trois pays s’élève à neuf cent quatorze millions neuf cent soixante mille (914.960.000) francs CFA, dont six cent cinquante neuf millions cent vingt mille (659.120.000) francs CFA financés  sur le Fonds Compétitif Régional du WAAPP et le reste est une contribution des bénéficiaires.

Pour permettre au projet de rentrer pleinement dans sa phase opérationnelle, il s’avère important que tous les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre s’imprègnent de son contenu et de sa stratégie d’intervention.

Par ailleurs, en vue de disposer d’une situation de référence qui servira de base à l’évaluation en fin du projet, une étude sur la situation de base dans les zones d’intervention du projet au Togo a été réalisée. Cette étude a abouti à un rapport qu’il faudra partager et valider avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet.

Les présents termes de référence concernent l’organisation de l’atelier de lancement du projet prévu les 6 et 7 décembre 2013 au Relais de la Caisse à Lomé.  Ils visent à préciser le contenu et les modalités d’organisation et de déroulement de l’atelier de lancement du projet.

 

2. OBJECTIFS DE L’ATELIER ET RESULTATS ATTENDUS

 

2.1. Objectif global

L’atelier de lancement du projet « Gestion intégrée de la fertilité des sols au Bénin, au Togo et au Burkina Faso » vise à informer et à sensibiliser tous les acteurs directement concernés sur le contenu et la stratégie d’intervention du projet en vue de faciliter la mise en œuvre opérationnelle des activités sur le terrain. L’atelier vise également à  valider l’étude sur la situation de base qui a été réalisée pour le compte du projet.

 

Objectifs spécifiques

L’atelier de lancement vise les objectifs spécifiques ci-après :

  1. Informer les participants sur le contenu et la stratégie d’intervention du projet 
  2. Permettre la pleine compréhension et appropriation des Manuels d’Exécution des Projets (MEP) PASA et PPAAO-Togo (chaque MEP englobant le manuel opérationnel, le manuel de procédures administratives, financières & comptables et le manuel de suivi-évaluation) par les participants
  3. Clarifier, en tant que de besoin, les rôles et responsabilités des différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet ;
  4. Présenter les grandes lignes du Programme de Travail et du Budget Annuels pour l’année 2014.
  5. Valider les résultats de l’étude sur la situation de base dans les différentes zones d’intervention du projet

 

2.2. Résultats attendus de l’atelier

  1. Les participants sont tous informés et sensibilisés sur le contenu et la stratégie d’intervention du projet ;
  2. Les rôles et responsabilités des différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet sont clarifiés ;
  3. Les grandes lignes du Programme de Travail et du Budget Annuels pour l’année 2014 sont arrêtés ;
  4. L’étude sur la situation de base dans les différentes zones d’intervention du projet est validée.

3. DEROULEMENT DE L’ATELIER

 

3.1. Lieu et dates

L’atelier se déroulera au Relais de la Caisse à Lomé les 6 et 7 décembre 2013.

 

3.2. Organisation et déroulement des travaux

Les travaux se dérouleront en plénière sous forme d’exposés suivis de discussions et en groupes suivi de restitution en plénière. Les travaux seront dirigés par un présidium avec une équipe de rapporteurs.

 

3.3. Participants

L’atelier regroupera environ une trentaine de personnes provenant du :

  • Togo : SG/MAEP (2),  DRAEP Maritime (1), DRAEP Kara (1), DRAEP Savanes (1), DG et DL/ITRA (5), CRA-F (1), CRA-L (3), CRA-SH (1), CRA-SS (3 Kara et 1 Dapaong), DG/ICAT (2), DDR Maritime (1), DDR Kara (1), DDR Savanes (1), DSID (2),   ONG RAFIA (1),  DSP (1), ESA (1),  DFA (1), CTOP (1), CPC (3), Coordonnateur national (1),
  • Bénin (2)
  • Burkina Faso (2).

 

4. MOYENS DE MISE EN ŒUVRE

La prise en charge des participants sera faite conformément à la note de service du MAEP « portant grille des per diem et autres prises en charge sur les projets du PNIASA », en date du 2 décembre 2011. Tous les autres frais sont à la charge des participants.